Série de concerts en PACA pour les Trios de Régis Huby et Bruno Angelini

Le 8 octobre dernier, les labels Abalone et Vision Fugitive ont présenté les nouveaux albums, Codex III du Trio Huby/Chevillon/Rabbia et Transatlantic Roots du Bruno Angelini Trio au Studio de l’Ermitage en partenariat avec France Musique.

Complices de longue date, Bruno Chevillon, Michele Rabbia et Régis Huby développent chacun un rapport très intime avec l’acoustique de leurs instruments associé à l’électronique et proposent un projet totalement basé sur l’improvisation, la composition en temps réel. Cette rencontre rassemble toutes leurs exigences d’instrumentistes improvisateurs, offrant un champ d’exploration sonore sans limite, la construction d’une texture instrumentale, où la richesse de timbres, de couleurs et de dynamiques travaillent la matière sonore dans toutes ses dimensions, ligne, profondeur, espace. La virtuosité, l’intimité des cordes frottées, pincées, frappées de Bruno Chevillon et Régis Huby, associées à l’imaginaire et l’inventivité foisonnante de Michele Rabbia nous révèlent un potentiel créatif impressionnant de maîtrise, de puissance et de clarté. Peu d’artistes ont cette force, ce potentiel inventif, cette remise en question permanente qui se passe d’acquis et préfère toujours l’inconnu.

En novembre et décembre, c’est au tour du public de la région PACA de découvrir ces deux derniers albums des musiciens des Productions Open Ways.

Nos rendez-vous en PACA
– 4 novembre Bruno Angelini Trio à l’AJMI Avignon
– 19 novembre Bruno Angelini Trio à Charlie Jazz Vitrolles
– 20 novembre Bruno Angelini Trio à l’Osons Jazz Club Lurs
– 10 décembre Trio Huby/Chevillon/Rabbia à l’AJMI Avignon

 

Bruno Angelini est un pianiste et compositeur aux racines tenant à la fois de la musique classique et du jazz. En 2020, en residence à la Fraternelle – Saint-Claude nait le projet “Transatlantic Roots”.
Comme on peut s’y attendre, l’écriture musicale du compositeur s’inscrit dans la tradition européenne, dans un univers harmonique proche de la musique contemporaine. Mais les influences afro-américaines sont également bien présentes, que ce soient la lutte pour les droits civiques de Rosa Parks, la musique de Mal Waldron ou Wayne Shorter, ou encore la littérature de Jack London ou Jim Harrison. Il en résulte une écriture ouverte et sensuelle qui nous plonge dans les délices de la contemplation, de la fantaisie, de l’imagination et de la poésie.
Le tout servi par des musiciens magnifiques qui s’inscrivent admirablement dans le projet: le trompettiste Fabrice Martinez est un musicien très éclectique, que l’on retrouve sur des scènes très différentes, (ONJ de 2014 à 2018, Daniel Humair, Marc Ducret, Alpha Blondy, Charles Aznavour ou Bernard Lavilliers); le splendide batteur français Eric Échampard, premier prix de percussions classiques et contemporaines du CNSM de Lyon, (ONJ, Andy Emler, Michel Portal, François Jeanneau) qui assurera l’univers percussif.

X